"Privatisation de l’aéroport de Toulouse : Scénario catastrophe"

, par  Chantal Beer Demander

" L’article paru dans la presse de ce début de semaine n’est pas sans inquiéter fortement les riverains de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
Le projet sino-canadien est bien placé pour remporter le marché de de l’aéroport de Toulouse
On nous annonce un hub : Toulouse deviendrait la plaque tournante du trafic Europe Asie et si seulement 10 millions de chinois sur les 100 millions annoncés transitaient par Toulouse, ce seraient 100 000 mouvements supplémentaires par an. En outre, le consortium sino-canadien cherche à développer le fret (donc les vols de nuit) .
Avec le projet sino-canadien de rachat de la plate forme de Toulouse, le nombre de mouvements aériens risque au minimum de doubler, voire de ... décupler si on est pessimiste !
Tout cela pour moins de 300 millions d’€. La santé publique bradée pour de faibles retombées locales si on ne sert que de correspondance pour ces voyageurs Chinois.
Aucune étude d’impact environnemental n’a été diligentée
Pour toute question d’importance , la CCE doit être réunie. Elle ne l’a pas été. Le vide sidéral autour de l’attitude des élus est assourdissant : pas un qui ait prononcé le mot "riverains" ; seule la défense d’AIRBUS qui se défend bien tout seul a ému. Nos élus ont abandonné lâchement les riverains au profit d’une illusoire notion de business .
Voici le communiqué adressé à la presse et aux élus"

PDF - 107.4 ko